En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus ou modifier vos paramètres cliquez ici.

Histoire

L’histoire du Val de Lorraine est déjà longue. Elle a commencé en 1989, après quatre années difficiles de «gestion concrète» de la disparition des Aciéries de Pompey avec toutes ses conséquences sociales, économiques et territoriales. La démarche vise alors, à partir d’un travail collectif, à inscrire le redéveloppement du site sidérurgique dans un Projet global. Cette vision ne s’arrête pas au seul bassin de Pompey, elle s’élargit vers les bassins avoisinants, notamment celui de Pont-à-Mousson, avec pour ambition de positionner cet espace intermédiaire entre Nancy et Metz.
 
 
Une association, l’ADVMM (Association de Développement des Vallées de la Meurthe et de la Moselle) est créée, en 1989, pour animer l’ensemble du dispositif. Elle réunit, en son sein, les communes, les responsables économiques, les animateurs associatifs ou sociaux. C’est cette association qui deviendra le Conseil de développement du Pays du Val de Lorraine en janvier 2001.

De 1995 à 1999 le territoire du Val de Lorraine s’est peu à peu maillé d’intercommunalités. Ainsi ont été créées, en 1994, le District de Pont-à-Mousson et, de 1995 à 1999, les Communautés de communes du Bassin de Pompey et du Froidmont (1995), du Grand Valmon (1996), du Val de Moselle et de l’Esch (1998) et de Seille et Mauchère (1999).
Parallèlement, la loi Pasqua de 1995 fait apparaître pour la première fois la notion de Pays ; le territoire engage donc les modalités de sa reconnaissance en Pays … 42 espaces sont ainsi reconnus comme “ Pays de préfiguration”, par la DATAR, un seul dans le quart nord Est de la France : le Pays du Val de Lorraine.
En 1997, le concept de Pays est « formalisé » : le Val de Lorraine est l’un des trois Pays reconnus, en Lorraine, par la Commission Départementale de Coopération Intercommunale présidée par le préfet de Meurthe et Moselle, et devient « Pays constaté ».
 
Le Val de Lorraine engage, en 2001, la procédure de reconnaissance de son périmètre définitif. Celui-ci sera validé par la CRADT de janvier 2002, avant la prise de l’arrêté de reconnaissance du périmètre définitif en mars 2002. Le Pays du Val de Lorraine est alors le premier Pays meurthe-et-mosellan, et lorrain, reconnu.
L’ADVMM devient Conseil de Pays du Val de Lorraine. Il présente l’originalité de réunir des élus, des chefs d’entreprises, et des responsables associatifs qui, ensemble, définissent et mettent en œuvre un projet concret de développement du territoire. Il organise la solidarité entre les communes et s’appuie sur la participation de l’ensemble des acteurs locaux.

En juin 2003, le Conseil de Pays signe son contrat territorial (créé par la nouvelle génération de Contrats de Plan Etat – Région), entre le Pays du Val de Lorraine, l’Etat, le Conseil Régional de Lorraine et le Conseil Général de Meurthe et Moselle, en présence de MM. Les Préfets et Présidents, de la Préfecture de Lorraine, de la Préfecture de Meurthe et Moselle, du Conseil Régional de Lorraine, du Conseil Général de Meurthe et Moselle.
 
Fin 2004, la Communauté de communes des Trois Vallées (25 communes) rejoint le Conseil de Pays du Val de Lorraine. Celle-ci fusionne, en janvier 2011, avec la Communauté de communes de Mad à l’Yron (11 communes), et devient la Communauté de communes du Chardon Lorrain.